SwordArMor

Stop the Hollyweb! No DRM in HTML5.

Bienvenue

Bonjour à tous et bienvenue sur ce site totalement artisanal. Si vous avez des idées ou des remarques, n’hésitez pas à m’en faire part via mon mail.
Sur ce je vous souhaite une bonne visite.

Dernières nouvautés

Le Vendredi 5 Mai 2013 : Login impossible des utilisateurs virtuels avec vsftpd

Si comme moi vous venez de mettre à jour Debian 6 (squeeze) vers Debian 7 (wheezy) et que vous ne pouvez plus vous connecter à votre daemon vsftpd en utilisant des utilisateurs virtuels, ceci vient certainement du fait que /lib/security/pam_userdb.so a été déplacé en /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so. Ce fichier sert à vsftpd à gérer les authentifications.

Pour régler ce problème, il vous suffit d'éditer /etc/pam.d/vsftpd et de remplacer /lib/security/pam_userdb.so par /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so et de redémarrer le service
Le fichier de PAM pour vsftpd doit donc contenir :


auth       required     /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account    required     /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

Le Mercredi 26 Décembre 2012 : Belyscendre, un groupe qui vous fera aimer la musique trad' Cover de l'album Belles Embarquez ! de Belyscendre paru en 2012

En 2007 je découvrais Belyscendre via la première partie d'un concert du Naheulband à la loco. Déjà à l'époque j'étais attiré par la musique folklorique, seulement rebuté par la mélancolie de certains chants irlandais. Le Naheulband apportait alors la joie qu'il y manquait.
J'ai ensuite voulu revenir à des textes plus en osmose avec ce genre musical sans pour autant renoncer au dynamisme que je connaissait auparavant. C'est là que Belyscendre prend toute son importance, les morceaux retracent la vie à l'époque médiévale avec joie et vivacité.

Les arrangements à tendance rock apportés à chaque morceau combinés à la qualité des musiciens en font de vrais bijoux pour nos oreilles. Autant sur le premier que sur le deuxième disque.
La seule chose que nous pouvons reprocher au deuxième opus est l’absence d'intermède qui limite le côté historique de l'ensemble. D'un autre côté, ceci rend l'écoute plus fluide. Nous ne passons pas du chant à la narration à la fin de chaque chanson.

Bien évidement l'amour est présent dans ce genre d'œuvre, à sa manière. Ce sont tout de même deux femmes qui chantent. Cependant nous n'avons pas affaire à des chants à l'eau de rose comme ce serait le cas dans bon nombre de disques. Il s'agit ici d'amour plus concret et plus amusant tout en restant dans le romantisme, ce qui n'est pas évident à obtenir.

Vous pouvez en savoir plus en cliquant sur les liens donnés précédemment, notamment sur le site de ZoC Radio où vous retrouvez gratuitement ledit concert.

Le Mercredi 17 Octobre 2012 : Mise en place d'un flux RSS et d'un réseau IRC

Bonjour tout le monde,
La news d’aujourd’hui sera très courte puisqu'elle juste là pour vous dire de vous abonner au flux RSS que je viens de mettre en place.

Pour ceux qui ne savent pas, les flux RSS sont des document XML contenant une liste de parution qui se met automatiquement à jour. Ils sont lisibles directement dans les navigateurs modernes mais cela manque un peu d'ergonomie. Vous pouvez utiliser un agrégateur pour avoir une meilleure lisibilité. Nous pouvons citer la webapp netvibes pour les desktops ou l'application pulse pour les smartphones. Ceci est bien sûr loin d'être une liste exhaustive, c'est à vous de trouver le client qui vous convient.

Si vous voulez en savoir plus à propos du RSS, je vous propose de lire la documentation du MDN

Édition du 2 novembre :

Le réseau IRC est disponible à l'adresse irc.swordarmor.fr (thanks captain obvious) sur le port 6667 pour les connexions classiques et 6697 pour le SSL. Vous pouvez vous connecter en IPv4 comme en IPv6. J'ai également configuré qwebirc pour ceux qui veulent discuter directement dans leur navigateur. Vous pouvez y accéder à travers pennvad.eu (c’est le petit nom du réseau IRC).
Ce fût une expérience fort sympathique et pleine de surprises de mettre tout ça en place. Ce n'était pas si facile que ça à configurer, surtout que je n'ai que rarement administré un réseau de ce genre.
Pour l'instant il existe seulement un chan à mon nom (oh la belle symétrie) mais vous pouvez très bien en faire un pour vous, c'est là pour ça.
Pour cela, rien de plus simple. Tapez /join #votrenomdechan puis /msg ChanServ register #votrenomdechan et voilà. Vous devez au préalable être authentifié à NickServ. Je vais faire un guide de la débrouille sur IRC dans les semaines qui suivent.
N'hésitez pas à passer sur #SwordArMor si vous avez besoin d'aide.

Si vous ne savez pas ce qu'est l'IRC, allez donc lire la page spéciale que j'ai faite dessus. Car oui, je n'ai pas envie de faire quelques copiés/collés.
Brièvement, c'est un moyen de discussion instantané en groupe.

Le Jeudi 04 Octobre 2012 : Qu'est-ce que la neutralité du net ? Et pourquoi est-ce important de la préserver ? Logo français de la neutralité du Net

Vous avez certainement dû en entendre parler un jour ou l'autre. Beaucoup d'acteurs des Internets en parlent. Même certains politiques s'y mettent pour savoir s'il faut créer, ou non, une loi à ce propos.

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? Et pourquoi en parle-t-on autant ?

Résumons le contexte : au début tout le monde (ou presque) avais accès au réseau des réseaux, quelque soit leurs intentions. Ensuite il fût techniquement possible de filtrer tous ces flux, en fonction de l'émetteur, du destinataire et/ou du contenu.
C'est alors que certains ce sont montrés favorable à la mise en place de ce genre d'infrastructure. Les avis allant dans ce sens venaient – et viennent toujours – majoritairement des acteurs « hardware » (FAI, opérateurs, etc) historiquement orientés vers des technologies propriétaires.
Les arguments avancés sont le manque de partage des richesses entre ces derniers et les diffuseurs de contenu (Google, Dailymotion, Twitter ou autres). D'un côté des entreprises doivent maintenir le réseau, et donc investir, alors que d'autres génèrent au contraire d'importantes recettes avec très peu d'investissements de base.

Ceci ne peut pas être totalement justifié.
En effet, bien que les investissements soient lourds, les fournisseurs de services ne sont pas les plus à plaindre, et de beaux jours les attendent encore avec la globalisation de la connexion permanente.
Ensuite, c'est le principe même de fonctionnement des Internets que de pouvoir publier à moindre cout. Vous pouvez aussi retrouver cette idée sous le nom d'innovation sans permission. C'est d'ailleurs une des raisons de son développement si rapide. Notons que c'est grâce à cela que les adversaires de la neutralité existent.
Mais encore, il est écrit dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 que « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ». Et l'HADOPI (qui a pourtant un penchant pour les majors) de rajouter « qu'en l'état actuel des moyens de communication et eu égard au développement généralisé des services de communication au public en ligne ainsi qu'à l'importance prise par ces services pour la participation à la vie démocratique et l'expression des idées et des opinions, ce droit implique la liberté d'accéder à ces services. ». Soit en clair que tout le monde a le droit de s'exprimer sur la toile, et que pour ce faire il faut pouvoir avoir accès aux informations déjà présentes.
Pour finir, le libre concurrence ne serait plus respectée puisque certaines applications seraient bridées au profit d'autres.

Et maintenant, où en est-on ?
Et bien nous pouvons citer de nombreux exemples, en France et à l'étranger.

Les limites du concept
Il est bien sûr impensable d'appliquer ce principe de neutralité à 100%. Effectivement, la diffusion d'un virus n'est bénéfique pour personne, s'il on omet son créateur. Tout comme le ralentissement des échanges entre deux gouvernement, mise à part leurs ennemis. Il y a donc des informations qui sont réellement plus importantes que d'autre. Mais ceci doit rester très ciblé.

C'est là qu'une loi sur la neutralité du Net essentielle. Elle peut fixer – entre autres – les pratiques raisonnables du réseau.
À ce jour, seulement trois pays ont pris en compte ce concept dans leur constitution, le Chili, le Pérou et les Pays-Bas. Des lois similaires existent également dans d'autres pays comme en Europe, en Belgique, en France, en Italie, en Norvège ou aux États-Unis. Mais ce sont bien souvent des projets ou des embryons.

En conclusion, nous pouvons dire que le Web est basé sur un modèle ouvert. Il se développe donc de lui-même grâce aux échanges entre ses différents utilisateurs. Ces échanges ne sont possibles que si les informations déjà présentent sont lisible de tous.
C'est là le cœur de la neutralité du Net. La remettre en cause reviendrait à créer un Internet à plusieurs vitesses où la diffusion et la réception de données seraient limitées à une oligarchie. De plus, les inter-acteurs seraient triés sur le volet.
Nous perdrions alors la diversité de contenu et d'utilisation que nous connaissons aujourd'hui.

Sources :

Et pour finir voici deux infographies qui résument partiellement la situation.

Historique de la neutralité du Net Infographie : résumé de la neutralité du Net

Le Samedi 14 Avril 2012 : Si vous voulez découvrir une nouvelle série médiévale, regardez Game of Thrones

Aujourd'hui, nous allons parler de télévision. Bien que beaucoup d’émissions manquent d’intérêt, certaines (très rares) sont à ne pas manquer.
La série dont je vais parler est Game of Thrones, plus connue en France sous le nom du Trône de fer. L’histoire est tirée des livres de la saga Le trône de fer écrite par George R. R. Martin.

Sean Bean dans le rôle d'Eddar Stark sur le Trône de Fer

L'intrigue se déroule dans un univers médiéval composé de sept contrées chacune dirigées par un seigneur. Le pouvoir suprême appartient au roi des sept couronnes, assit sur le trône de fer. Il est épaulé par la main du roi, son premier ministre. Dans ce monde, les saisons n'ont pas de durée fixe comme chez nous, elles peuvent se prolonger durant plusieurs années.

Les problèmes commencent avec la mort de Jon Arryn, main du roi Robert Baratheon. Le roi décide alors de nommer Eddard Stark à ce poste. Étant donné qu'il est l'une des rares personnes loyales autour du roi, il va se heurter à de nombreux obstacles.
Parallèlement à cela, une garnison, la Garde de Nuit, composée d'anciens criminels ou de volontaires voués corps et âme à la défense du Mur retrouve la trace des Marcheurs blancs au nord de celui-ci. Ce sont des créatures transformant en mort-vivant tout être vivant qu'ils tuent, ça n'arrange donc pas du tout la population du sud.
À cela, il faut encore ajouter les querelles qui animent les différentes maisons et le désintéressement de la garde de la frontière nord pourtant vitale.

L'histoire évolue ensuite autour des supercheries manigancées par les familles puissantes pour accéder au trône où se côtoient trahisons, mensonges et autres coup bas mais aussi bravoure, loyauté et honneur ; le tout agrémenté d'un peu de romance.

L'univers dans lequel évolue les personnages est très développé, que ce soit géographiquement ou généalogiquement. Il est une pièce maîtresse dans la compréhension de l'histoire et il participe au réalisme général de cette série, ce qui en fait un point fort.
Un autre avantage de cette série est la présence la plus limitée possible de toute forme de manichéisme. On peut très bien prendre parti pour telle ou telle famille alors qu'elle agit contre le pouvoir en place. Dans le même sens, les différents rois qui se succèdent sont loin d'être parfaits.
Un autre facteur de cette sensation de réalité est la beauté des décors. Ils sont très soignés, presque authentiques. Le tournage a, en très grande partie, été fait en Irlande, un pays naturellement médiéval avec ses collines et ses châteaux, ce qui participe à l'immersion du spectateur.

Pour conclure, nous avons dans cette saga un fabuleux mélange de politique, fantasy, action et romance, associé à un récit complexe comme il le faut, des personnages originaux et des décors très réussis. Tout ceci confère un effet naturel, donc attirant, et de surcroît donne du charme à cette série que vous vous devez de regarder si ce n'est déjà fait.

Comme d'habitude, vous avez le droit à la bande annonce,

Le Jeudi 5 Avril 2012 : Trine, un jeu vidéo trop méconnu

Une fois n'est pas coutume, je vais parler de jeux vidéo. N'étant pas très joueur, vous me verrez rarement en parler. Cependant, il y en a un qui mérite bien une news.
Il s'agit d'une suite de jeux de plateforme, d'énigme et d'action très bien réalisé, le tout en indépendant. Je parle bien sûr de Trine 1 et 2.

On va commencer par le premier. Vous incarnez 3 personnages à la fois, Amadeus le Magnifique (un magicien), Zoya la Silencieuse (une voleuse) et Pontius le Brave (un chevalier) liés par le Trine, l'artefact des âmes, pour libérer le royaume du joug du sorcier maléfique. Le scénario peut paraitre un peu basique au premier abord mais le jeu devient très prenant quand on est dedans. Les plus grandes qualités de ce jeu se situent dans le game-play et dans la finition. En effet, tant du côté du graphisme, des énigmes à résoudre ou de la musique, les développeurs ont passé du temps pour obtenir un résultat très appréciable.

Ce jeu est aussi original dans la manière de concevoir l'aventure. Vous ne dirigez pas un seul personnage avec ses qualités et ses défauts, vous en dirigez trois, ce qui vous permet de vous adapter à de nombreuses situations. Par exemple, le magicien sera très utile pour créer de nouvelles voies, la voleuse possède une très grande agilité ainsi qu'un arc pour attaquer à distance, tandis que le guerrier a une très forte puissante à l'épée pour le corps à corps ou au marteau pour le tir mais est plus lent.

Dans le deuxième volet, l'histoire se déroule dans le même monde. Cette fois, le royaume est sous l'emprise d'une princesse félonne et la nature en est déséquilibrée. Il apporte de nouvelles énigmes et un environnement de jeu encore supérieur.

Si vous voulez vous-même vous faire une idée de ce jeu, vous pouvez regarder les trailers qui suivent. Ils correspondent respectivement au 1er et 2ème chapitre de l'aventure. Je vous conseille de regarder ces vidéos en 720p (au moins) pour pleinement apprécier la beauté des niveaux. Vous pouvez aussi télécharger une démo gratuite directement depuis leur site pour Trine 1. Pour le 2, ça se passe sur steam. La troisième vidéo est la bande originale du 2èmejeu. Appréciez la qualité par vous-même.

Le Lundi 19 Mars 2012 : What about me? Intel vous dit comment on vous voit depuis les réseaux sociaux

whataboutme_circle Intel a développé une application web nommée What About Me?. Elle permet d'analyser comment vous êtes vu sur les réseaux sociaux twitter, YouTube ou Facebook (ou les 3 en même temps si vous voulez) et de vous l'afficher sous forme d'une infographie sympa.

Pour ma part, j'obtiens l'image à gauche, ce qui correspond bien à mes centres d'intérêt. Ce n'est qu'une petite partie de ce que vous pouvez obtenir. Il est aussi dit dans quels posts les informations ont été prises, le ton général de vos publications, si vous êtes plutôt de la journée ou de la nuit et d'autres choses encore. Vous pouvez voir tout ça en cliquant sur l'image.

Si vous aussi vous voulez essayer, c'est très simple : allez sur http://whataboutme.intel.com et identifiez-vous via les réseaux sociaux que vous avez choisis. c’était très simple, Intel a fermé ce site entre temps. De l'autre côté ça turbule et vous avez votre propre image que vous pourrez ensuite partager avec vos amis.

Ceci montre bien à quel point il est facile d'avoir des informations sur les gens depuis les réseaux sociaux. Il est donc impératif de filtrer ce que vous dites sur ce genre de sites. Sur Facebook par exemple, vous pouvez choisir qui peut voir tel ou tel parution ou photo, vous pouvez aussi régler le type de personnes ayant accès à votre profil (amis, amis des amis, tout le monde...) tout ça se passe dans les paramêtres de confidentialité ou à côté du bouton "publier".

Source : didoune.fr

Anciennes news